Que manger avec un Bourgogne rouge ?

Les anciennes valeurs ne sont pas dépassées. Cependant, il est vrai qu’aujourd’hui nous avons un répertoire de vins beaucoup plus riche grâce à un meilleur système de millésime. Cependant, il existe quelques règles qui semblent assez simples et plausibles, mais qui font clairement la différence entre le non-droit et la voie innovante.

Comment équilibrer le gout avec un assortiment de vins ?

Quand il s’agit de combinaisons mets et vins, tout ce qui plaît et goûte est autorisé. Il faut savoir s’il est léger et fruité, copieux et fort. Il est aussi important de veiller à ce que  la sauce ne domine pas la saveur de la viande, du poisson ou de la volaille. Le bourgogne rouge est toujours meilleur en accompagnement avec une portion dominante de nourriture. Aussi, les plats légers nécessitent des vins légers et le bœuf et toutes les viandes rouges se marient bien avec un vin rouge fort.  Cependant, les plats sucrés sont associés à un vin encore plus sucré et les plats épicés s’harmonisent avec un vin fruité ou léger. La liste de toutes les combinaisons possibles irait au-delà de la portée ou serait incomplète. Pour cette raison, visitez Lafleur Wines pour adopter le meilleur accompagnement des vins appropriés en fonction de vos recettes.

Le classique du vin et de la viande

C’est en fait assez simple: ne vous laissez pas tromper par les clichés. Un bourgogne rouge vieilli en barrique et bien tempéré se marie bien avec les viandes rouges et les rôtis. En général, si l’assaisonnement des aliments est fort, le vin devrait apparaître encore fort et expressif. Les vins de France sont également idéaux comme accompagnement idéal de plats de gibier copieux ou d’une soirée chaleureuse au coin du feu. Depuis de nombreuses années, c’est le plus classique des accompagnements.

Quels sont les conseils de base pour combiner mets et vins ?

Il est peu utile de réciter des recettes et de nommer les vins correspondants, car la sélection serait trop personnalisée et le répertoire serait inépuisable. Mais ce qui est toujours utile est la compréhension de base des combinaisons possibles. Ce qui fonctionne ou ce qui ne fonctionne pas ne dépend pas de l’appellation, mais dépend surtout du goût. D’une part, les vins de Barrique, les vins blancs et rouges sont de très mauvais partenaires pour des plats aigres, épicés ou même amers. Si ces vins rouges lourds et riches en tanins sont accompagnés d’un plat riche en matières grasses, les tanins apparaissent plus doux et lisses, ce qui crée une impression générale positive. D’une autre part, l’acidité d’un vin et celle de la nourriture se multiplient et sont ainsi perçues plus intensément. C’est différent avec le sucré, car la douceur entre la nourriture et le vin est mise en perspective et est pratiquement annulé. En outre, il faut choisir le vin plus sucré que le dessert.

Vin rosé pamplemousse : retour sur une mode qui ne s’essoufle pas
Vins de France : quelles sont les différentes appellations viticoles françaises ?