Les règles d’or pour déguster une bonne vodka

La vodka est devenue l’un des styles de liqueur les plus polyvalents à ce jour. Vous pouvez la trouver dans les bars du monde entier. Le fait de goûter de la vodka est vraiment différent de la dégustation de tout autre alcool. La dégustation de la vodka est un peu plus ardue que celle d’un alcool comme le rhum ou le whisky. Cependant, les subtilités sont manifestement plus gratifiantes. Vous remarquerez des saveurs vraiment intéressantes.

Quelle est l’origine de la vodka ?

La plupart des gens pensent que la vodka est née dans le rude paysage russe. L’histoire a apporté des réponses intéressantes qui peuvent aider chacun à découvrir la vérité. Le mot Vodka se traduit par « Petite eau » en russe et en polonais (водка/ wódka). Ce n’est pas surprenant puisque son origine est revendiquée par les deux pays. Il existe des documents datant de plus de mille ans dans la région de l’Europe de l’Est. Ces documents sont connus sous le nom de « ceinture de la vodka ». Ils font référence à sa création, sa distillation et son utilisation. La Russie, la Pologne et certains pays scandinaves ont leur propre version de la vodka. Cependant, le point commun de tout cela est son usage original.

Comment déguster une bonne vodka ?

Pour bien déguster une vodka, sachez que les arômes ont une place cruciale. Certains pensent même que 90 % de ce que vous goûtez est ce que vous sentez. Pourtant, surtout dans le cas d’un alcool discret tel que la vodka, il est requis de laisser les substances aromatiques volatiles monter doucement au nez.

Le palais n’a pas l’habitude de goûter à des alcools purs à une bonne température. Il est alors utile de prendre, pour débuter, une petite quantité de vodka sur le palais et la faisant tourbillonner et en la recrachant. Ensuite, prenez une autre gorgée tout de suite après. Cela vous permettra de mieux apprécier les subtilités de ce bon liquide.

Comment tirer le meilleur parti d’une vodka ?

Lorsque vous dégustez de la vodka, essayez d’ajouter 50 % d’eau pour aider à ouvrir les subtiles différences de goût. Tenez-le à la lumière ou derrière du papier blanc et regardez la couleur, la clarté et la luminescence de l’esprit. Vérifiez également comment le liquide s’accumule et s’écoule à l’intérieur du verre. C’est une bonne indication de la viscosité et de la sensation en bouche. Veillez à ne pas enfoncer votre nez trop profondément dans le verre comme vous le feriez pour un vin. Faites plutôt tourbillonner le liquide pour l’agiter, puis inhalez doucement.

Réussir vos cocktails à tous les coups avec une bonne Téquila
Pourquoi tant d’engouement autour des whiskies japonais ?