L’essor des vins japonais

vins japonais

Au Japon, le climat affecte beaucoup le monde de l’agriculture et la production en général. Les japonais mènent un combat quotidien aux conditions climatiques. Ils ont un défi à surmonter contre la condition climatique géologique et géographique. Les terrains agricoles y sont montagneux acidités mais des vignobles y prennent place. La viticulture japonaise a connu historiquement une évolution. Les types de vins japonais sont aussi mondialement reconnus. A vrai dire l’essor des vins japonais est spectaculaire. Mais les japonais sont ouverts à la consommation des vins étrangers.

La viticulture japonaise

La viticulture japonaise s’est développée depuis l’apparition du vin san ku kai sur le petit écran et marché. Cette culture s’élargie presque dans toutes les îles voisines comme Kyushu et Hokkaidō. Il en est de même pour la vallée de Kofu et le mont Fuji. La viticulture dans ces régions sert à produire des vins de table au Japon. Historiquement le vin a fait son apparition spectaculaire entre 1868 et 1912 au Japon. Les vignobles japonais sont devenus plus en plus grandes même si les contraintes climatiques y sont présentes. Un vignoble de 4ha d’Yamanashi du mont Fuji ravitaillent plus de 14 000 bouteilles des vins san ku kai. Un autre vignoble nommé Yuuju Aruga dans cette même région de Fuji produit également 2 000 bouteilles des vins japonais. Yamagata est aussi une zone productrice des vignes où se trouvent actuellement plusieurs producteurs de vins. Osaka et Nagano sont également deux régions importantes productrices des raisins au Japon. En fait la viticulture japonaise se développe encore plus et se trouve dans des zones montagneuses. De nos jours, comme les autres marchandise et produits vendus en ligne, il existe également d’e-commerce qui vendent exclusivement des vins venus du monde. Un site professionnelvindicateur.fr peut aussi être visité pour découvrir plus d’informations concernant la viticulture et la production des vins à l’échelle mondiale. Mais concernant les vins japonais, les types de vins japonais sont aussi mondialement reconnus

Les types de vins japonais

Un couple nommé Mai et Kenji a engendré le vin san ku kai dans les années 1970. Le cépage Koshu est un des types de vins blancs japonais ayant un goût acidité et sucré. Le vin kai blanc et noir sont des vins croisés avec des variétés européennes. Les vins de table et domestiques sont nombreux au Japon. Les vins rouges et les vins blancs et les autres de couleurs dorés font partie des vines de table les plus vendus au Japon. Ces types de vins sont en général consommés par tous les japonais sans distinction d’âges, mais la plupart des japonais préfèrent boire leur vin « sans additifs » à la maison. Les vins de fruits et effervescents sont de types de vins que les japonais préfèrent individuellement. Les vins tranquilles et vins de la cuisine sont exponentiellement en vent aussi au Japon. Les vins japonais sont également en vente sur internet. L’essor des vins japonais est spectaculaire.

L’essor des vins japonais

Historiquement l’essor des vins japonais a commencé avec une série télévisée renommée sankukai par laquelle le vin san ku kai est aussi né.  Vers les années 1970, la consommation des vins a pris place dans la grande société japonaise. Cela affecte également le viticole dans plusieurs régions de ce pays comme à Yamanashi dans laquelle la viticulture s’étale comme des escaliers sur des espaces et collines. La production des vins japonais a augmenté depuis 2017 avec plus de 15 millions de litres en 2017. La production locale japonaise est réputée en vins de tables comme vins de fruits, vins tranquilles effervescents et vins pour la cuisine. Les cinq premiers producteurs de vins japonais sont des promoteurs locaux qui gardent la plupart de la vente de la production régionale. Sur le marché mondiale le Japon a encaissé plus 1,57 millions de dollars en 2019. Mais les japonais sont ouverts à la consommation des vins étrangers.

Les japonais et la consommation des vins étrangers

En réalité la consommation des vins japonais sur le marché local ne représente que 30 % depuis 2013. Car depuis plusieurs années les japonais ne se contentent plus de vin san ku kai, des vins venus de l’étranger introduits au Japon sont devenus non seulement des vins de tables pour les japonais mais aussi des consommations habituelles. Les vins venus d’Europe, de la France Allemagnes ont pris place également sur le marché japonais et inversement des célèbres vins japonais ravitaillent aussi les marchés internationaux. Les japonais sont devenus consommateurs des vins étrangers. Ils importent plus de de 196 000 hl de vins venus d’extérieurs annuellement et dépensent plus de 14 millions d’euro. Les japonais adorent particulièrement les vins issus des cépages français. La consommation des vins au Japon ne cesse pas d’augmenter, statistiquement selon un sondage un japonais consomme plus de 3litres de vin par an.

Achat de bons vins : profiter d’une sélection en ligne
Qu’est ce que le millésime d’un vin ?